Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Jamais il ne me serait venu à l'idée de me marier avec un homme polygame avant de vivre la polygamie hypocrite de franck mathiau, le père de mes enfants.

Aujourd'hui, j'ai pu rêver à mon mari idéal avec mes enfants pendant le temps d'une journée et pour changer un peu notre jeu habituel du "et lui est ce que tu l'épouse ?" j'ai choisi de m'imaginer épouser un homme à femmes que je ne briderais pas dans son désir de conquête féminine. Et j'avoue que ça m'a plu.

J'ai aimé l'idée que mon mari serait un homme vigoureux, mais responsable qui épouserait et assumerait les femmes dont il tomberait amoureux et serait suffisamment sage et intelligent pour se faire aimer et respecter de toutes ses femmes. Un mari capable.

Je vais avoir 40 ans et mes désirs de construction sont loin d'être ceux de mes 20 ans. Et je le regrette. Je regrette de ne pas avoir su toutes les informations que j'ai aujourd'hui à ma connaissance et qui auraient pu me permettre de gérer ma vie, mon couple et ma famille autrement en conservant peut être un père pour mes enfants.

Quand je vivais avec le père de mes enfants, en réalité, j'étais déjà dans une relation de polygamie qui ne disait pas son nom. franck a toujours des liens très fort avec sa première femme qui l'a quasiment élevé puisqu'ils ont 20 ans d'écart et sont ensemble depuis qu'il est à peine adulte. Quand ils se sont séparés c'est moi qui me suis occupé de leur fille avec lui, comme le ferait une deuxième épouse en réalité qui récupère les corvées de la maison pendant que la première prend du repos... Ensuite franck n'a cessé de rompre le voeu de fidélité dans mon dos, en cachette, jusqu'à ce qu'une de ses maîtresses ne se révèle à moi qui me pensait dans un amour exclusif et qui n'ai pas su gérer la violence de la désillusion. Quel gâchis inutile... Des vies brisées pour rien.

Je pense aujourd'hui que si j'avais eu la vision que j'ai aujourd'hui de la construction d'une famille et des bienfaits que peut avoir la polygamie, j'aurais accepté nouhad fathi, la maîtresse du père de mes enfants comme quelque chose de positif. Parce qu'elle aurait ramené une bouffée d'oxygène à la maison qui devait certainement en manqué pour que l'homme des lieux aille se satisfaire ailleurs. Et j'aurais eu une amie de plus et non pas une rivale. Il y avait suffisamment de place pour nous deux et je pense vraiment que franck a mal géré ses relations amoureuses en ayant peur et en étant lâche. nouhad aurait pu apporter beaucoup à notre foyer au lieu de le détruire et de la détruire.

Depuis quelque temps, j'ai compris et j'avoues que j'ai mis du temps à admettre et accepter que je ne peux pas satisfaire un homme toute seule sexuellement. C'est comme ça. Je n'en suis pas capable et je n'ai même pas l'envie de devenir capable de satisfaire pleinement sexuellement un homme. Mon corps est doux. Indépendant et rêveur... Et maintenant, sexuellement feignant en plus. Je ne veux pas faire d'effort pour répondre aux besoins des désirs sexuels d'un homme. Je n'en ai aucune envie. Et ce n'est pas une question d'amour... De l'amour j'en ai plein à revendre. Je crois que c'est une question de qualité de vie, de confort et peut être aussi de nature.

Par nature, je ne suis pas une grosse chaudasse du cul, malgré ce que j'aime trop faire croire... Pardon pour la déception messieurs.

Moi je suis une câlinette. Je me nourris de câlins. Et pour ça, malheureusement pour ceux que ça pourrait tenter, j'ai deux enfants à la Maison qui ne me laisseront jamais en manquer. Et même sans les enfants, il est vrai que je ne cours pas après les expériences extrêmes de Jacquie et Michel... Ma façon d'aimer, même si elle est tout de même physique évidemment, je ne suis pas une nonne, peut traverser des longs moments de latence et donc, en étant honnête, je peux comprendre qu'un homme s'ennuie avec moi et aille chercher une stimulation sexuelle en dehors du lit conjugal.

Ce n'est donc que maintenant, en acceptant ma nature de petite douceur tout en constatant dans le même temps, que l'homme que je convoite depuis 5 ans à une vigueur sexuelle élevée, que je trouve que la polygamie est une bonne solution pour moi. Et lui... J'aime l'idée de ne pas priver mon homme de sa sexualité. J'aime le savoir épanoui jusque dans cet aspect là de sa vie. Et je ne me fais aucun souci sur le fait qu'il parte avec une autre femme ou pas parce que la polygamie fait que s'il veut une autre femme, il n'a pas besoin de partir. Qu'il la prenne comme épouse tant que je n'y perds rien ni en amour, ni en affection, ni pour nos enfants et ni en terme de confort. Si mon mari se sent capable de combler une nouvelle femme autant que moi, grand bien lui fasse tant que je reste comblée.

Avec mes enfants nous avons encadrés les conditions de mon future mariage de polygame : mon mari sera légalement mon mari et aura le droit d'avoir autant de femmes et d'enfants qu'il le désire. Il aura sa place et ses affaires chez nous et sera toujours considéré comme l'homme de la Maison. Il pourra aller et venir à la Maison à sa guise et nous amener avec lui quand il le décidera. Il me fera un enfant et participera à son éducation comme à celle de mes enfants en bon père de famille quand il viendra nous voir. Il s'assurera que nous ne manquons de rien et fera en sorte qu'aucune autre de ses épouses ne viennent nous faire de problème. Même si je ne souhaite pas avoir de lien amical avec ses femmes, nos enfants devront se côtoyer en frères et soeurs.

En gros, voilà à quoi mes enfants et moi avons joué aujourd'hui. Mon père a pu se mêler de la conversation en nous rejoignant pour le goûter et s'en amuser autant que nous...

Une très belle journée.

En attendant, je ne suis toujours pas mariée...


Ajouter un Commentaire


MomLetter

Abonnez-vous à notre Newsletter!