Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Vous êtes mère au foyer et vous comptez vous séparer de votre conjoint tout en continuant à ne pas déléguer l'éducation de vos enfants... Vous n'avez aucun revenu : le RSA existe et constitue une réelle solution aux épreuves qui peuvent se dresser face à vous. N'ayez pas honte de le demander, je vous explique pourquoi le RSA est une nouvelle chance.

Tout d'abord une mise au point : je ne fais pas la promotion de l'oisiveté et je ne vous conseille pas de vous mettre au RSA comme on prendrait des vacances. Au contraire même... Simplement j'aimerais aborder une autre vision du RSA comme une chance de reconstruire sa vie et celle de ses enfants et de se dessiner un avenir autonome. Comme la continuité pour le renforcement et la stabilitéde d'un travail, votre travail de mère.

Quand on se sépare de son conjoint alors qu'on était mère au foyer, on peut ressentir une très grande honte. Honte de l'échec dans la construction de sa famille et de son couple, honte de l'échec professionnel pour avoir mis sa carrière entre parenthèses afin d'éduquer ses enfants soi même et honte de se retrouver plongé dans la précarité et bien souvent la solitude... 

Pour ma part je crois au contraire qu'il faut se gorger de fierté : fierté d'être à ce point indépendante et libre dans sa tête pour être capable de quitter une maison que l'on a essayé de construire et qui était devenu confortable... Une relation dans laquelle on a tout donné, au point de faire des enfants, mais qui ne nous convient pas pour des raisons qui n'appartiennent qu'à nous. Être à ce point capable de se respecter pour arriver à faire la différence entre les biens matériels et les valeurs morales, psychologiques et affectives que l'on possède et que l'on souhaite transmettre à ses enfants.

Être fière d'avoir choisi comme carrière la seule qui vaille la peine : être mère. Fierté d'avoir choisi de s'occuper soi-même de ses enfants parce que c'est cela qu'il faut faire et que tout le monde le sait. La fierté de se lever le matin pour prendre soin des plus faibles qui viennent de nous, que l'on a fait venir et que l'on aime tellement au point de tout leur donner du meilleur de nous, toujours... La fierté d'être maman de carrière et de l'assumer quoi qu'il se passe.

Fierté enfin d'avoir des valeurs morales si fortes qu'elles nous poussent à choisir la pauvreté matérielle plutôt que la pauvreté de cœur, l'inconfortable existence matérielle plutôt que la misère sentimentale... Chercher son bonheur ailleurs dans la vérité même si le chemin nous amène à traverser la précarité avec nos enfants... Avoir à ce point la foi en la vie et en nous pour ne pas baisser les bras pour des raisons de biens matériels... Se donner la chance d'offrir toutes les chances à ses enfants, dans la vérité et non le mensonge.

Demander le RSA en tant que mère célibataire c'est s'offrir la chance de reconstruire sa vie et celle de ses enfants en se concentrant exclusivement sur ses désirs réels, son potentiel et encore une fois ses valeurs. C'est prendre le temps d'offrir la solidité à ses enfants.

Le RSA est cet outil qui permet de ne pas prendre en compte l'instabilité affective que peut apporter le défaut de paiement de pension. Grâce au RSA, on ne passe pas du statut d'épouse à celui de mendiante et nous n'avons pas en tant que mère à courir après les pensions, donc à supplier l'homme que l'on a quitté et avec qui on a fait des enfants et qui nous mésestime à ce point qu'il afamme sans pudeur la propre chair de sa chair. Cela ne nous concerne plus. Par le RSA cela devient son problème, plus le nôtre. Avec le RSA, notre avenir nous appartient, il faut le saisir et se battre. On peut alors se concentrer sur la construction de sa famille, de son foyer, de sa vie et de celle de ses enfants.

Le RSA permet de demander un logement social.

Le RSA offre une couverture maladie complète qui prendra en charge tous les soins de santé de la famille, de notre nouvelle famille dont on peut continuer à prendre soin...

Mais le RSA donne aussi accès à de nombreux droits pour les enfants comme des réductions pour les activités extra-scolaires ou pour la cantine, des accès à des vacances en famille...

En se rapprochant d'une assistante sociale ou des MDSI vous pourrez avoir accès à la liste des droits que le RSA va vous ouvrir.

Parallèlement à ça le RSA vous donne accès à un soutien dans la logistique de votre foyer, mais également à un soutien psychologique pour vous ou vos enfants.

Vous pourrez travailler en collaboration avec de nombreuses associations spécialistes pour chercher et trouver votre vocation professionnelle en prenant en compte vos nouveaux besoins familiaux adaptés à vos capacités de travail, au temps qu'il vous reste après que vous ayez fini de vous occuper de vos enfants. Élaborer un nouveau projet professionnel pour une vie harmonieuse qui prend en compte vos besoins en tant que mère.

Vous deviendrez la priorité de la gestion de votre temps et vous aurez la possibilité d'apprendre un métier ! Celui qui vous plaît, celui qui vous épanouira et vous pourrez même monter votre propre entreprise avec de nombreuses associations bienveillantes pour vous accompagner dans ce sens.

Vous ne serez pas seule dans la construction de votre famille. Vous serez accompagnée, soutenue, motivée, entraînée, formée et vous pourrez avoir un diplôme qui validera vos compétences. Vos enfants seront choyés, écoutés et pris en compte.

À vous de comprendre la préciosité de cette chance et de ne pas en faire n'importe quoi. C'est votre responsabilité. Ce sont vos droits, mais aussi vos devoirs.

Vous êtes la Cheffe de votre famille.

Bon courage. Accrochez vous et brillez.

Parce que c'est possible, que ça vaut largement le coups et que vous en êtes capable.

Force et honneur.

J. Carole


MomLetter

Abonnez-vous à notre Newsletter!