Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L'école est-elle malsaine ?

Peut-on considérer normal qu'une institution prive des enfants de sommeil, néglige leurs besoins physiologiques comme celui de répondre immédiatement à leurs besoins d'élimination par exemple, impose à des corps en formation des postures insupportables pendant plusieurs heures d'affilées et les leste d'un poids à porter sur des dos en pleine croissance ?

Peut-on considérer normal que la voix d'un seul adulte vaille plus que celle de 35 enfants obligés de l'écouter sans avoir l'occasion de le contester ou de le remettre en question dans sa façon de faire ?

Doit-on considérer comme normal que nos enfants grandissent en vase clôt avec d'autres individus du même âge qui ne partagent pas forcément leur intérêts spécifiques, ni leurs compétences, ni leur niveau de vie ou leur destinée sociale ?

Doit-on considérer comme normal que des données dites fondamentales, mais qui ne serviront jamais à rien à nos enfants, leur soient délivrées en gavage de façon industriel, sans qu'ils aient réellement le temps de les digérer et cela au détriment de l'acquisition des bases utiles pour savoir vivre ?

Non.

Non seulement, nous devons pas considérer toutes ces violations des droits de l'enfant comme normales, mais en prime, nous devons les dénoncer auprès de nos enfants et faire en sorte que tout en acceptant ce système qui nous pulvérisera si nous tentons de le remettre en cause, ils gardent en tête que tout cela n'est pas normal et que ce qu'ils ressentent au fond d'eux : l'injustice, la colère inexprimée ou réprimée, l'envie d'évasion est légitime est sain. Expliquer aux enfants que la vie enfermée dans quelques mètres carrés à 35 n'est pas normal, mais que son envie de courir après l'oiseau, elle, l'est.

Expliquer à notre enfant que l'interdiction de chanter, parler, rire, courir, danser et jouer dans la journée parce qu'on est dans la classe n'est pas normale, que le fait de chuchoter n'est pas normale et que s'adresser avec respect à un adulte simplement parce qu'il est un adulte alors qu'il passe le plus clair de son temps à nous dénigrer malgré nos efforts et à nous crier dessus n'est pas quelque chose de normale... Mais que respecter le chat qui vient frotter le bout de son nez contre notre index tendu sans qu'on l'est jamais vu, c'est normal. Que respecter l'autre ça se mérite et ça se gagne, pour tout le monde pareil, ça c'est normal.

Expliquer à nos enfants que le fait que la majorité de leurs droits soient réduits en bouillie par ceux là même qui font mine de défendre leurs droits et qu'il leur faut de la patience, du courage et de l'abnégation pour dépasser tout cela et regagner un à un les droits qu'on leur a volé, c'est la seule chose qui permet de respecter les droits des enfants.

Parce qu'il y a des milliards de façon d'être un enfant, mais une seule façon proposer pour les éduquer, il faut jouer carte sur table dans les familles avec nos enfants en leur expliquant que ce qui leur ai fait dans les écoles est une abomination, mais que malheureusement, pour sortir de cette situation de merde et gagner le droit de parler à haute voix, de se lever, de chanter sans se cacher, de rire ou de parler avec ses amis sans risquer l'humiliation, de courir et de rêver, ou même, rêvasser, pour vivre, tout simplement, certaines et certains ont fait en sorte que les enfants soient privés de leurs droits les plus élémentaires pour avoir l'impression de défendre les droits des enfants qu'ils ont tués génération après génération dans cette guerre qui n'a jamais pris fin et qu'on appelle la survie.

 


MomLetter

Abonnez-vous à notre Newsletter!