Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Dites toujours à mes enfants comme je les aimais. J’aimerais que ma mort les affecte le moins possible, même si j’ai conscience qu’elle les affectera.

 Tout ce qui est à moi ou issu de moi appartient à mes enfants à parts égales. Rosélina et Lucillia doivent s’entendre toutes les deux, sereinement, comme pour choisir un parfum de glace qui plaît à tout le monde, pour décider de ce qu’elles veulent faire de leur passé et du travail qui en est issu et que nous avons partagé et de mon travail indépendant d’elles que je leur donne.

 La garde de mes filles sera confiée à ma mère si elle l’accepte, sans ça à mon père et s’il la refuse, à mon petit frère ou en dernier lieu à leur père qui ne s’est ni occupé, ni soucié d’elles pendant toute leur enfance jusqu'à aujourd'hui. Avec tout mon regret. Qu’Il les garde, les bénisse et les cajole pour les accompagner plus loin que ma décision.

 Je ne souhaite pas faire don de mes organes.

 Je ne souhaite pas être incinérée. Si cela est possible, j’aimerais être enterrée dans un drap de coton, directement dans la terre.

 Je souhaite que mes filles soient suivi par un neuropsychologue comportementaliste non psychanalyste pour dépasser cette épreuve.

 Je dois de l’argent à Youssef, mon Webmaster, il faut le payer, son contact est dans whatsapp.

 Je n’en veux à personne. Que personne ne m’en veuille.

 Merci.

 

 Gestion quotidienne :

 Rosélina a besoin d’un violon. Lucillia veut une flûte traversière, mais en réalité sa préférence va au piano si c'est possible.

C’est important de soutenir beaucoup Rosélina dans l’apprentissage de son violon, même si elle veut arrêter, parce que c’est son rêve d’enfant et qu’elle va y arriver, avec du soutien.

 Les petites ont été longtemps privées de tout. Il faut les réhabituer lentement à la société de consommation et de loisirs et faire attention qu’elles ne s’y perdent pas, surtout Lucillia qui est plus encline à se perdre là dedans par son plus jeune âge.

Mes petites connaissent le code de mon téléphone, il y a tous les numéros pour elles dedans, l’école, le conservatoire, le prof de violon de Rosie, le Centre Saint Pierre, tout le monde.

Dans la boîte noire à côté de mon fauteuil il y a tout le suivi psychologique des enfants et le mien, si nécessaire, il ne faut pas hésiter à les donner au neuropsychologue qui les suivra.

Édit : 12/02/2019

 


MomLetter

Abonnez-vous à notre Newsletter!