Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Il se joue quelque chose autour de la migration de l'enfant dans sa chambre...La sexualité plan-plan des parents ! Et oui, un enfant dans la chambre c’est une intimité perturbée…

Se retrouver dans le lit avec son amoureux est l’occasion d’un rapprochement physique de fin de soirée qui est le bienvenu quand on est vigoureux. Sauf qu’avec un bébé, il y a un petit trait d’union entre le père et la mère qui prend souvent toute la place dans le lit, en plus…

Je me souviens de fameuses parties de sexe le matin dans la salle de bain avec le père de mes enfants quand nous partagions le lit avec notre enfant le soir. On déplaçait juste notre sexualité dans notre agenda, mais on s’aimait tellement qu’on se retrouvait forcément quelque part pour se le prouver. Il y avait même un côté ludique à se cacher de notre propre enfant pour faire l’amour… C’était notre moment à nous que l’on ne voulait pas lui donner à elle à qui on donnait pourtant tout et qui dirigeait notre vie du haut de ses bouclettes… C'était le moment pendant lequel on reprenait le contrôle de notre amour et ce moment se faisait partout où on décidait qu'il se ferait parce que notre lit était devenu un lit familial et non plus conjugal et nous étions même assez fier de ça. Être parent. Ensemble.

Il y a plein d’endroit pour faire l’amour ailleurs que dans le lit conjugal et même si effectivement c’est plus pratique et confortable de pouvoir se faire une petite partie de jambes en l’air avant de dormir, quand on se retrouve le soir, ce n’est pas plus mal de réfléchir à plus de créativité, de se dépasser et d'innover.

C’est la raison principale qu’invoquent les parents qui veulent faire passer leur enfant seul dans sa chambre : le sexe.

Je pense pour ma part que dans un premier temps, il est important que l’enfant ai une chambre à lui qui lui servira pour jouer d’abord dans un premier temps, puis pour faire la sieste, avant de l’investir pour y passer la nuit. Et je pense aussi qu'il faut garder en tête qu'un enfant demande beaucoup de soin et d'énergie et que la sexualité pourra attendre un peu que la mère reprenne du poil de la bite... Une vie, c'est long, il y aura toujours le temps de se rattraper... Nous ne sommes pas non plus des animaux et il faut savoir où vont les priorités : au bébé.

Je pense qu’il est important pour une bonne construction psychique que l’enfant partage la chambre parentale la première année pour y passer la nuit. D’abord dans le même lit le premier trimestre, dans un lit à cododo si c’est possible, avant de rejoindre son propre lit au cours du 4ème ou 5ème mois toujours dans la même chambre…

En allant jouer dans sa chambre dans la journée, en le familiarisant à sa chambre par de bons moments passés ensemble à l’intérieur, associés à une musique apaisante et reconnaissable (un mobile) ou une odeur douce et non chimique, l’enfant pourra se sentir en sécurité dans ses murs et se les approprier.

Personnellement je serais pour que l’enfant ne regagne sa chambre que lorsqu’il sera capable de le formuler ou de l’accepter d’une façon tellement fluide que cela ne pose aucun problème. On parle quand même d’envoyer un être immature sur tous les aspects, seul, dans le noir, pour 8h… Autant y mettre les formes.

Un enfant qui pleure la nuit doit regagner la chambre parentale.

Un enfant qui pleure dans la chambre parentale doit regagner le lit parental. Jusqu’à ce que la séparation puisse se faire en douceur.

La peur secrète de l’adrénaline qui perturbe la bonne maturation du cerveau. Le but du jeu pour avoir un enfant en harmonie est de lui éviter autant que possible la peur et l’angoisse. Pour le rendre plus fort et plus autonome.

Plus l’enfant aura été épargné de la peur et de l’angoisse et plus il deviendra rapidement autonome et se détachera des parents lui même.

Il ne faut pas craindre que l’enfant s’habitue à la présence parentale. C’est justement en s’habituant à la présence parentale qu’il n’aura pas peur de s’en défaire. Sereinement. Et une fois que cette séparation naturelle est acquise, elle est solide.

 

 

 


MomLetter