Autonomes toutes !

La vie comme un art

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Autonomie : nom féminin

Liberté de comportement d’un individu, faculté d’agir avec indépendance.

Synonyme : liberté.

 N’est ce pas ce que nous souhaitons tous ? L’autonomie… La liberté... Être capable de prendre des décisions pour soi même et de les appliquer afin de pouvoir diriger sa propre vie en toute indépendance.

De la naissance à la mort, c’est bien ce vers quoi nous marchons tous, n’est ce pas ? Chacun à sa façon…

J’ai décidé de dédier ce premier mois d’écriture sur le site à la réflexion autour de l’autonomie. Notre autonomie, en tant qu’humain, mais aussi en tant que femme et mère. Mais bien sûr également, l’autonomie des enfants à travers la mise en œuvre de pratiques d’éducation qui visent à l’augmenter afin de leur permettre de devenir les principaux acteurs de leur destin et de leur histoire personnelle.

Dans des sociétés aux rapports sociaux de plus en plus complexes, dans lesquelles l’indépendance des plus faibles et de plus en plus fragile et menacée, je trouve fondamentale de chercher à renforcer l’autonomie et donc in fine, la liberté de nos enfants.

Quand j’avais 8 ans, j’allais à l’école à pieds avec mes frères et j’avais le droit de descendre jouer en bas dans la rue avec les autres enfants. Je me rendais également à mes activités extrascolaire toute seule et à 11 ans, j’avais 45 minutes de trajet en bus et à pieds, entre la maison et le collège.

A 12 ans je me suis faite enlevée et violée. Et j'ai continué à me battre pour mon autonomie, plus fort encore...

Aujourd’hui, mes filles de 5 et 8 ans ont des restrictions de déplacements que je n’ai pas connu. Elles sont accompagnées en permanence et toujours sous la surveillance si ce n’est de moi, de leur baby-sitter.

Ce n’est pas juste. Pour elles. C’est foncièrement injuste et liberticide.

Mes filles sont privées de leur droit de vivre librement, en sécurité.

L’espace publique est à ce point devenu dangereux que nous privons les plus fragiles de leur droit à mener une vie autonome, c’est à dire libre et que nous le laissons aux plus grands dépravés qui devraient être soignés, au mieux, ou en prison, au pire...

Pour que la joie demeure, comment pouvons nous faire pour rester autonome et apprendre à nos enfants à grandir, malgré tout, bien plus libre que nous ? C'est ce que nous tenterons de comprendre cette semaine que je vous souhaite rayonnante !

Carole Hofbauer.


MomLetter