Je t'ai accouché toute seule il y a 6 ans

La vie comme un art

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Je ne vais pas te dire « 6 ans déjà »  parce que pour moi le temps n’est pas passé vite ma fille. J’ai souffert le martyre pour avoir l’honneur et la chance de pouvoir rester à tes côtés et te voir grandir et pouvoir t’épauler… Et malgré toutes les pressions mises en place pour nous séparer, nous voilà 6 ans plus tard, « encore » ensemble.

Oui, mon amour, je t’ai accouché toute seule. J’ai géré les contractions, toute seule, dans la semi obscurité de la chambre d’étudiante de ta tante. J’ai senti ton corps faire vrombir le mien toute seule. J’ai sorti ton corps du mien avec mes propres mains, toute seule et je l’ai posé sur moi avant de nous recouvrir toutes les deux et nous étions ensemble, enfin. Ton cri sublime été la plus belle victoire de ma vie. Sans l’avoir prémédité, mais en ayant préparé ta venue pour être capable de la vivre quelle qu’elle soit,  j’ai eu la chance très rare de pouvoir vivre un accouchement totalement naturel, sans aucun contrôle sur mon corps ou le tien, autre que notre propre mémoire des corps à savoir se donner la vie.

Je pourrais parler des heures de la naissance naturelle et de l’accouchement à la maison et si Dieu me prête vie, je le ferais, mais aujourd’hui jour de ton sixième anniversaire, je veux parler de nous et du courage qu’il nous aura fallut pour éviter d’être séparées et pouvoir choisir notre façon de t’amener dans la société comme toi tu étais capable de le faire...

Comme ta sœur, tu as pu téter 2 ans. Cet allaitement a été plus compliqué que celui de ta sœur, parce que rapidement c’est moi qui ai dû pourvoir à tous tes besoins. Rien n’est mis en place par la société pour permettre aux mères célibataires dont les pères n’assument pas les responsabilités d’allaiter décemment leur bébé pendant les 2 ans recommandé par l’Organisations Mondiale de la Santé.

Alors, j’ai ouvert ma boutique, pour rester avec toi et ta sœur et pouvoir continuer à vous offrir le respect de vos rythmes physiologiques en accompagnant votre développement personnel qui me permet de poursuivre mon travail fait sur mesure pour nous...

Les siestes dans la boutique n’étaient pas vos moments préférés tellement vous aviez soif de découvrir le monde ! Mais vous les avez toujours faites et votre souffle endormi a émerveillé de nombreuses clientes tellement vous étiez somptueuses de beauté. Deux anges.

Vous avez toujours été des enfants volontaires avec une grande envie de bien faire et vous avoir à mes côtés dans la boutique, loin d’être une charge, était au contraire mon moteur et mon meilleur atout.

 Pour vous alimenter correctement cela était aussi une autre paire de manche ! Après le travail à la boutique où je venais souvent de coudre ce que je vendais toute la journée en accueillant les clientes et en gérant la logistique d’une boutique tout en respectant les besoins d’éveil de deux enfants en bas âges, il me fallait encore trouver de bons aliments à vous cuisiner et tu sais mon amour, en 2017, il faut parfois faire des études supérieures pour ne pas s’empoisonner avec la nourriture ! Alors on allait faire les courses ensemble et nous rentrions pour que je vous prépare à manger et vous apprenne à manger correctement à table, tout en finissant votre éducation en répondant à vos questions sur les évènements de la journée.

Vous m’avez donné une vie intense et magique. Je me suis confrontée à mes capacités comme jamais et j’ai sorti mes tripes pour vous et moi.

 Être ta mère et celle de ta sœur est un honneur immense depuis toujours. Vous avez fait de moi une personne que moi même je respecte et ton accouchement mon amour et ton allaitement sont les pierres fondatrices de ma confiance en moi. Mon corps a su produire, accoucher et nourrir tout seul une petite fille extraordinaire aux besoins intenses ! Qui peut venir se mettre devant moi pour contester ma force et ma capacité à vivre ? A part toi et ta sœur quand vous deviendrez adolescente et que je serais une mère nulle à vos yeux, personne ne peut contester la force de vivre que vous m’avez permis de trouver en moi. Vous seule aurez le droit de trouver que je n’en ai pas fait assez. Et encore à ce moment, je serais d’accord avec vous et vous encouragerez à me montrer comment vous allez faire mieux que moi et je ferais tout pour que vous y arriviez !

 Je continue à adapter ma vie aux besoins que ta sœur et toi pouvez avoir parce que j’ai bien compris tout ce que j’y gagne moi même ! Vous suivre dans vos chemins personnels, rend le mien fantastique et j’espère que mon chemin fais tout de même un peu pétiller le vôtre.

 J’ai attendu tes 6 ans avec tellement d’impatience que je ne peux pas retenir mes larmes ce matin et tes petites mains viennent pour les essuyer sans même savoir que toutes les fois où tu me voyais en train « d’être sur mon téléphone » c’était encore ma façon d’être là pour toi.

 Ma fille, j’ai voulut t’offrir ma présence à la place de la crèche, j’ai voulut t’offrir mon lait à la place des substituts chimiques, j’ai voulut t’offrir mes bras, mes rires, mon fonctionnement neurologique en démonstration pratique devant tes yeux pour que tu comprennes la moitié du fonctionnement neuropsychologique dont le tien va découdre, pour que tu aies par l’exemple quelques début de réponses à ton histoire futur.

 Je t’ai donné ce que moi même j’ai reçu et cet héritage précieux qui ne porte pas de nom, cette transmission par l’exemple visible, mon plus grand souhait est que nous soyons nombreuses et nombreux encore à le porter et à le donner. Je trouve étrange de dire que ce sont les mères qui donnent la vie, car c’est oublier le rôle puissant du père qui la crée en lui et c'est négliger que ce sont les enfants qui la donnent in fine.

 En ce jour où nous nous sommes donné la vie, mon amour, je te souhaite le plus merveilleux anniversaire, que Dieu te bénisse ma fille, tu es une personne de très grande qualité et partager tes jours est une grâce.

Que Dieu te porte mon enfant. Allons chercher tes cadeaux et ceux de ta soeur, ensemble !

 

 

 

 

 

 

 


MomLetter